De l’enfant à l’adulte, son évolution.   3 comments

Michel DECOMBLE – Promotion 1968/1970

Centre d’Etudes Supérieures Industrielles (CESI)

Notes prises le 25 Mars 1969 lors du cours de psychologie

 

ELEMENTS PSYCHOLOGIQUES

 

1. PERIODE 3 – 4 ANS

 

·         Première grande période =     Crise des 3 ans

crise de développement du "Moi"

crise d’identification

crise de développement de la personnalité

 

Trois Ans =>                             crise d’allongement

crise de turbulence

cherche à se singulariser =>revendicatif

possession d’objets qui l’environnent => bagarres, si frère ou sœur

 

·         Attitude normale mais courbe des "fessées" au maximum

Ce n’est pas une attitude de négation. L’enfant n’est pas responsable mais se désolidarise du monde extérieur pour gagner son autonomie.

Ne pas être des parents démissifs mais ne pas trop écraser le personnalité de l’enfant pour l’adapter à la vie en société.

·         Caractéristiques de cette période.

Refus d’obéissance :

Manière de se situer pour voir les limites de tolérances du cadre éducatif.

Contestation de l’autorité :

Attitude miroir => "non, c’est moi", il retourne la situation car il prend conscience d’être un petit d’homme qui possède le pouvoir.

Besoin de destruction gratuite :

Les jouets ne réagissent pas alors que les adultes réagissent

Test des choses et test des adultes, prise de conscience de la possession propre des objets, d’où vol d’objets pour acquérir un "volume social".

Limite du "mien" et du "tien" => début de la conscience morale.

Apparition des mots "Moi" et "je"

Période d’égotisation => période cruciale.

 

Avant période de 3 ans =            manque de liens entre les "états" vécus

Après période de 3 ans =           début période d’éducation morale

      début période d’éducation sociale car l’enfant se voit et se situe dans le monde.

 

Avant = Dressage de l’enfant

Après = Education

 

 

 

·        

·         Apparition de période de turbulence ‘

 

Attitude d’ajustement

 Expérience de la construction faite par le parent et détruite par l’enfant.

 

2, PERIODE 4-7 ANS

 

Période de latence qui dure de 4 à 7 ans,

Développement physiologique,

Conflits avec parents et enseignants,

Envie de la connaissance,

Possibilité de régression ou de paliers suivis par des croissances brutales ou atténuées.

Equilibre affectif très important pour son équilibre propre,

Potentiel psychique comparable à un équipement plus ou moins évolué,

Palliatif pour compenser ce qui a manqué ou ce qui a traumatisé l’enfance. Par exemple : besoin d’affection frustré dans l’enfance transformé en besoin sexuel dans le mariage à l’age adulte; Si le besoin est insatisfait, recherche de palliatifs ou de remplacement pour atteindre l’équilibre à tout prix.

Equilibre nécessaire pour l’éducation des enfants = bon démarrage dans la vie car potentiel psychique très développé chez l’enfant.

 

3. L’ENFANT DE 3 ANS A L’ECOLE

 

Période délicate car remise en cause, en compétition de leurs statuts privilégiés, d’où troubles nocturnes.

Ne pas s’inquiéter, rester présents.

Prendre contact avec la maîtresse et montrer à l’enfant qu’il existe des liaisons harmonieuses.

 

4. L’ENFANT DE 6 A 12 ANS

 

Période sans grand danger si l’enfant a connu les phases précédentes.

Il existe 4 tranches principales : 6 , 8 , 10 et 12 ans.

 

·         6/7 ans

Les enfants sont marqués par le besoin de jouer ensemble

Les garçons veulent montrer leur force ,

Plan Social

Extrêmement curieux

Comportement peu équilibré

Sociabilité sélective = groupes peu nombreux.

Plan Intellectuel

Possède 2.500 mots,

Période de pensée intense,

Il faut beaucoup parler avec eux (1.500 mots par an),

Période où ils dramatisent avec des êtres imaginaires

Il se raconte des histoires mais se pose le problème des réalités de ses personnages,

Notion de la valeur de l’argent,

S’intéresse à la thésaurisation (tirelire),

Il met en doute les dons gratuits (Père Noël).

·         8/9 ans

Plan Social

Notion (sociale) de pudeur,

Vêtements liés à la notion de convenance,

Relations de groupe s’élargissent mais il admet difficilement la règle du jeu car il n’est pas encore assez sociabilisé,

Notion de propriété devient solidement établie.

L’enfant sera mieux sociabilisé à l’extérieur qu’a l’intérieur (vernis)

Plan Intellectuel

Imagination créatrice,

Développement intellectuel ==> s’oriente vers le passé (histoire = les Gaulois),

Il a besoin de se situer dans l’histoire,

Il aime les contes de fée ! (besoin de pouvoir magique alors qu’il s’ouvre aux réalités, c’est une compensation), ne pas lui enlever totalement ce rêve.

Apparition de l’humour, des réparties, caractéristique de l’apparition de l’intelligence précoce

·         10/11 ans

Début de connaissance des règles des jeux,

Début de perception d’un certain sens de l’équipe, mais encore trop individualiste,

Besoin parfois de solitude pour faire le point dans sa chambre (pause pour souffler).

On doit respecter ces moments de silence car c’est un besoin chez l’enfant.

Idéal = 1 chambre par enfant ou au moins un coin propre à l’enfant où il peut cacher ses trésors (bouts de ficelle, caillou, morceaux cassés..,) Attention !!… avant de faire des grands rangements, demander à l’enfant, sinon, très grande blessure.

L’enfant commence à maîtriser l’espace tridimensionnel et on peut faire des projets avec lui (on peut marchander avec lui)).

Intérêt pour les musées (animaux qui bougent) ou musées mécaniques (Palais de la Découverte).

Prends sa place dans les discussions,

Prends conscience qu’il y a deux vérités.

Il crée des règles propres (de jeux, de clubs, de groupes…).

Il est capable d’effectuer seul tous les soins d’hygiène.

 

·         12/13 ans

Il développe son corps au point de vue musculation,

Il se sent mal à l’aise dans son corps car il se développe (fin de période de quiétude)

Indépendance plus grande vis à vis des groupes, il tente de s’affranchir des contraintes, donc choisit ses relations.

Il a besoin de modèles plus âgés.

Détail particulier pour les filles =

Elle commence les manipulations pubertaires.

Elle prend conscience qu’elle est différente et en tire vanité : la valorisation se développe chez la fille

Elle sort de la période d’impression de castration du pénis car elle sent qu’elle possède autre chose.

Début du raisonnement dans sa logique,

Sensibilisation aux idées abstraites,

Maîtrise des colères, des trépignements,

Possibilité de projection dans le temps (comprend qu’un projet ne puisse être réalisé)

Importance des règles d’honneur, du code à respecter s’intéresse à la religion ==> idée d’abstraction

(caractère socialisé du catéchisme – communion),

Nécessité de présence affectueuse des parents car ils quittent l’enfance (crise de l’adolescence)

 

5 L’ADOLESCENCE

 

·         14/15 ans

Crise physiologique, Réveil des pulsions sexuelles (règles chez les filles, mixions nocturnes chez les garçons, images érotiques qui meublent l’univers imaginaire des jeunes

Les Filles

Seins, hanches, lignes harmonieuses,

Désir de plaire, de se retrouver en soi.

Mais se sent biologiquement incomplète : peut être mère mais uniquement si elle est fécondée, donc a besoin de "l’autre".

Recherche de différenciation avec la mère pour être soi-même, assurance.

Besoin de se définir, de se retrouver.

Les Garçons

Transformation moins voyante que chez la fille.

Pilosité, taille, moustache, mue vocale : donc porte-à-faux.

Un jeune a dit : "je me sentais comme un violon et d’un seul coup je me retrouve violoncelle".

Cherche à prendre de la distance par rapport aux parents, au père : d’où attitudes agressives et de malpolitesse désagréables.

Il coupe le cordon ombilical,

Période des copains.

 

Vie avec des copains qui ont aussi le désir de s’évader, de se trouver autrement qu’avec les parents,

Période d’excès déroutante.

Cherche un sens à ses besoins émotionnels,

Besoin fondamental de fixation élective qui permet de satisfaire les pulsions érotiques et sexuelles.

Période de la masturbation, du morcellement érotique du corps de l’être opposé.

Période de valorisation des émotions de représentation du corps de l’autre sexe.

Période des attractions sexuelles : les filles sont beaucoup plus exposées que les garçons, physiquement et psychologiquement.

Les filles doivent être très informées à cet age des faits sexuels (exemple : une fille de seconde est enceinte de 4 mois : elle ne savait pas que "ça" pouvait se faire debout!).

Faire de l’information descriptive et naturelle.

Expliquer la recherche du plaisir mais insister sur la séparation d’avec la maternité volontaire.

Donc, à tout prix, rechercher l’explication franche car l’adolescent ou l’adolescente n’ose demander des précisions.

Faire comprendre la maîtrise sexuelle car les adolescents ne se dominent pas….donc la fille doit savoir !

A la limite, utiliser les méthodes de la psychiatrie pour obtenir la franche conversation : Obscurité, divan, foulard sur les yeux, décontraction.. La parole devient plus facile et le contact peut s’établir.

 

Centre d’Etudes Supérieures Industrielles (CESI)

Notes prises le 22 Avril 1969, suite et fin du cours de psychologie.

 

5. L’ADOLESCENCE  (Suite) 

·         14/15 ans 

Phase de pudeur, de sentiments profonds (équité, justice…)

Phase de repli,

Tentative d’améliorer l’apparence extérieure (vitrine = miroir),

Confusion entre l’amitié et l’amour. "L’amitié‚ est l’amour qui se trompe d’objet"

Apprentissage de la maîtrise des émotions

La différence entre l’amitié et l’amour est entre la recherche de soi en l’autre et le don de soi à l’autre.

Mitigé : amitié amoureuse = recherche de soi dans l’autre avec don partiel mutuel en refusant volontairement les liens trop profonds.

On remarque nombre de préoccupations métaphysiques ou religieuses.

Besoin d’idéal et de pureté d’où crises et mises en doute, conversions.

Vie Intellectuelle

Distorsion entre parole et pensée, le contenu est pauvre mais l’adolescent a besoin de discourir.

Il ne crée pas mais "raconte" des souvenirs, c’est une rêverie, une analyse de soi, il se fait raisonneur, remet en cause, discutaille jusqu’à l’outrance.

 

6. DENOUEMENT DE L’ADOLESCENCE

 

Les probabilités de s’affirmer sont minimes car les connaissances de soi-même sont difficiles.

Certains ne savent pas franchir le stade des rêveries et refusent la réalité. Rêve, passivité et associabilité‚ vont de pair.

Egal des adultes sur le plan physique,

Plan sexuel intense entre 18 et 23 ans,

Affirmation sociale et professionnelle sont nécessaires pour passage à l’age adulte.

Passage de la réflexion sur soi au don de soi,

Plan du sentiment, de la passion permet la décantation. C’est un passage difficile à admettre ==> besoin d’appui, de soutien de la société alors qu’il la dédaigne.

Sensible à l’attention et à la disponibilité des parents, Rôle du père très important à cette époque, plus que celui de la mère (le sien est avant) car l’adolescent a besoin de modèle.

Le jeune ne cherche pas le dialogue avec les copains mais le monologue à plusieurs.

Il ne reconnaît pas, face au père, qu’il a besoin de dialoguer (il ergote, conteste, refuse).

Il reconnaît à 25 ans l’intérêt qu’il portait au dialogue avec le père.

Attitude des parents face aux jeunes = ambiguïté

Double négation : Tu es trop grand pour….

Tu n’es pas assez grand pour……

Là est tout le problème.

La mère a la phobie de la sexualité, le père pense à l’hygiène et a la sécurité, donc action quand-même positive.

Actuellement, transformation des relations garçons et filles. La fille tend de plus en plus à passer le cap de l’attente et provoque les actions de flirt ou autres…..

 

Notre morale sociale était une morale qui liait la jouissance et la procréation avec un cadre limité au mariage. Or la science met à la disposition des gens de nouvelles possibilités qui dissocient jouissance et procréation, donc nouvelle morale à reconnaître par la société adulte.

 

7. ASPECTS SOCIAUX DE L’INTEGRATION

 

Situation dans le contexte démographique :

La France est un pays de vieux :

depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le renouveau de la natalité a augment‚ de 800.000 naissances par an

l/3 de la population a moins de 21 ans

D’où le problème de l’intégration de la jeunesse dans les structures économiques et industrielles.

Dans les grands ensembles, 1 habitant sur 2 à moins de 18 ans.

+de4ans                        = 09 %

25/40 ans                     = 32 %

18/25 ans                     = 05 % ====> rupture entre parents et enfants

moins de 18 ans             = 54 %

 

L’age idéal des parents est de =    32 ans pour un enfant de 16 ans

pour avoir =                           42 ans pour un enfant de 26 ans et éviter la rupture.

 

On constate une évolution vers la famille étroite parent-enfant. On n’accueille plus les grands-parents à demeure.

On constate une tentative de vivre une vie conjugale le plus longtemps possible.

Publicités

Publié 19 janvier 2008 par micdec dans Psychologie appliquée

3 réponses à “De l’enfant à l’adulte, son évolution.

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. bonsoir michel,
    merci pour votre mot sur  mon blog et votre joli tag qui est tres bien fait. votre billet est super sa nous aide beaucoup en tout cas moi sa me sert de le lire car j\’ai un gargon de trois ans en mars et grace a votre billet je peux voir en avence a quoi m\’attendre bien sur peu etre pas mot pour mot mais je pense que beaucoup de choses vont m\’aider a conprendre un peu mieux ses comportements qui sont je sais tout a fait normaux.
    je vous souhaite une bonne nuit et un bon week end.
    a bientot bisous moumoune 

  2. tu fais de la Psychologie?! on a un beau point commun alors! Très bon article!

  3. bonjour , je trouve le sujet de la psychologie tres interéssant , étant petite je voulais être médecin certainement car mes" parents "étaient malades touts deux nerveusements et que je voulais les aider , ensuite j\’aurais voulu être psy pour comprendre beaucoup de choses sur moi  et sur les " autres " … Finalement n\’ayant pas eu de bases solides j\’ai fait 1 c a p de cuisine qui ne me correspond pas vraiment , j\’ai beaucoup fait de restauration pour vivre et payer mon loyer même si ça ne me plaisait pas …pour la suite je ne vais pas étaler ma vie mais si tu veux on peux échanger par mails
    amicalement
    Valérie
    ps : je t\’envoie une invit pour être amis

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :