Musée des châteaux de Versailles et de Trianon   9 comments

Ce fichier date de FEVRIER 2006

Le dossier original est a consulter ici : http://www.linternaute.com/sortir/patrimoine/ile-de-france/versailles/galerie_des_glaces/frederic-didier/restauration.shtml

Musée des châteaux de Versailles et de Trianon

Le plus beau château de France
Majestueux palais royal commandé par Louis XIV, le Château de Versailles sera la demeure des rois de France jusqu’à la Révolution française en 1789.
En 1995, a été créé l’établissement public du musée et domaine national de Versailles qui veille à sa préservation et à sa restauration pour le plus grand plaisir de ses visiteurs. Son musée se compose de mobilier d’origine et d’œuvres d’époque. L’intérieur même du château est une œuvre d’art. La Galerie des Glaces a en effet de quoi faire rêver tous les visiteurs. Et la découverte des lieux comporte bien évidemment les magnifique jardins du château et le petit domaine de Trianon ; l’occasion de se replonger à l’époque du Roi Soleil.

 

Versailles retrouve sa galerie des Glaces

 illustration1

La première phase du programme de restauration de la galerie des Glaces du château de Versailles a été achevée en décembre dernier par VINCI, grand mécène du ministère de la Culture et de la Communication. Le public peut désormais découvrir la partie Nord précédemment masquée pendant la durée des travaux.

En savoir plus

puces Nom : galerie des Glaces du château de Versailles

puces[1] Adresse : château de Versailles, 78008 Versailles

puces[2] Accès : cliquez

puces[3] Horaires : cliquez

puces[4] Tarifs : cliquez

puces[5] Sur le Web : château de Versailles

Les étapes de la restauration
Le groupe VINCI mène depuis juillet 2004 la première rénovation intégrale de la galerie des Glaces et prend en charge le financement des travaux, soit 12 millions d’euros. 18 mois et la mobilisation de 60 professionnels ont été nécessaires pour restituer et préserver le lieu. La première phase comprend le décor architectural de Jules Hardouin-Mansart et les peintures originales de Charles le Brun. Cette campagne a révélé la délicate palette de couleurs des peintures tout en conservant l’aspect original du XVIIème siècle. Composée de marbres, de glaces mercures, de sculptures en bronze, de dorures et de peintures en trompe-l’œil, la galerie  à  connu au total quatre entreprises de rénovation dont la dernière remonte à 1950.

Une splendeur toujours accessible au public
Les travaux sont réalisés sans jamais fermer l’accès aux 3 millions de visiteurs qui parcourent la galerie chaque année. De plus le chantier est entièrement masqué du bruit et de la poussière par un aménagement scénographique. Le public est ainsi entrainé dans un parcours animé recréant l’atmosphère de la galerie grâce à la reproduction picturale d’un bal de l’Ancien Régime. Le dispositif scénographique restitue la perspective du lieu grâce à une façade en miroirs donnant l’illusion aux visiteurs de découvrir l’intégralité de l’œuvre. Des films illustrent les travaux de la restauration et les métiers du groupe VINCI.

La galerie en chiffres

puces[6] Surface : 800m²

puces[7] Longueur : 73 mètres

puces[8] Largeur : 13 mètres

puces[9] Hauteur : 12.5 mètres

puces[10] Marbres : 1100 m²

puces[11] Peintures : 1000 m²

puces[12] Glaces : 357

puces[13] Portes-fenêtres : 17

La galerie dans l’Histoire
La galerie des Glaces fut édifiée entre 1678 et 1684 par Jules Hardouin-Mansart et Charles le Brun. Les décors de la  galerie des Glaces ont été avant tout réalisés pour servir la politique royale. Les peintures relatent les grandes victoires de  Louis XIV ainsi que ses actions de politique intérieure. Véritable hommage à la puissance et à la gloire du roi, le lieu  constituait le cadre privilégié des grandes fêtes de la cour. Louis XIV a choisit ce lieu pour recevoir les ambassadeurs du  monde entier. Désormais, c’est dans ce lieu que sont régulièrement reçus les chefs d’Etats en visite officielle.

A noter : la deuxième phase des travaux devrait débuter ce mois-ci. La réouverture de la galerie des Glaces entièrement  restaurée est prévue pour mai 2007.

 

 

La galerie des Glaces restaurée

 photo01

Une partie de la prestigieuse galerie des Glaces est à nouveau visible depuis décembre 2005.

L’autre moitié est recouverte pour une 2ème phase de travaux jusqu’en mai 2007

 

 

Peinture murale de Charles Lebrun

 photo02

« Le Roi armé sur terre et sur mer » (1672), peinture réalisée par Charles Lebrun (1619 – 1690),

1er peintre du roi Louis XIV

 

 

VINCI, mécène de l’opération

 photo03

La restauration de la galerie a été financée par VINCI, grand mécène du ministère de la culture

 

 

Décor architectural restauré

 photo04

Parements en marbres, sculptures et moulures dorées sont le fruit du décor architectural

de Jules Hardoin-Mansart

 

Partie centrale en cours d’achèvement

 photo05

Cachés par un décor de mirolèges qui recréent l’ambiance réfléchissante de la galerie

originale, les travaux continuent

 

 

Torchères supportant des girandoles

 photo06

La restauration des sculptures et dorures a demandé, à l’instar des peintures, un nettoyage

des restaurations anciennes successives qui cachaient les couleurs originales

 

 

La fureur des duels arrêtés, 1662

photo07

La voute est décorée de six médaillons octogonaux. « La fureur des duels arrêtés » est une

allégorie de la Justice menaçant de son épée un groupe de querelleurs, afin de faire cesser

cette pratique courante à l’époque

Les Glaces restaurées

photo08

Les miroirs qui composent les 17 arcades de la galerie sont dits « au mercure » : ils étaient

fabriqués à partir de décoctions d’étain et de mercure mélangés à chaud

La voute de la partie nord

photo09

Les immenses peintures murales qui recouvrent la galerie sont une commande de Louis XIV

pour représenter les faits les plus importants de ses 17 premières années de règne

Frédéric Didier, directeur des travaux

photo10

L’architecte Frédéric Didier dirige actuellement les travaux de rénovation de la galerie des

Glaces de Versailles qui ont commencé il y a plus de 18 mois.

Frédéric Didier : « Je pense que c’est une féérie »

 

Frédéric Didier dirige actuellement les travaux de rénovation de la galerie des Glaces de Versailles. En 1986, il est reconnu comme le plus jeune Architecte en chef des monuments historiques de France depuis Jean Trouvelot en 1920. Il suit des études dans les prestigieuses écoles des Beaux-Arts et du Louvre avant d’être diplômé du Centre des Hautes Etudes de Chaillot.

Avant d’être Architecte en chef pour la ville de Versailles depuis 2000 et le château d’Asnières depuis 2004, Frédéric Didier fut chargé successivement de la Côte d’Or (1987-1992), des châteaux de Thouars (1989-1995) et d’Oiron (1990-1999) dans le département des Deux-Sèvres. Il s’occupe du château de Versailles, de ses dépendances en ville et du Grand Trianon depuis 1990.

Publicités

Publié 28 décembre 2010 par micdec dans Visites Diverses

9 réponses à “Musée des châteaux de Versailles et de Trianon

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Merci de ton passage, j’apprécie que tu fasses suivre le message, car plus il sera vu, et mieux ce sera. Je dis « tu », une vieille habitude du net qui relie les interlocuteurs…

    Concernant cet article, je le trouve très bien, il permet de voir tout ce qui est fait pour le patrimoine. Curieusement, je lisais un article de « Valeurs Actuelles » ce matin chez mon acuponcteur. Cet article s’intitule « Le refus d’être soi », catégorie politique. En sous titre « Les raisons d’un gâchis », par Paul-Marie Couteaux. A croire que je devais arriver sur ton blog après.

    Je cite : On ne se lasse pas de méditer sur le sens que peut avoir l’installation au beau milieu des salons du château de Versailles des infantiles compositions de Mr Murakami, qu’on croirait destinées à la décoration du préau de l’école pour la kermesse de fin d’année (je n’ai pas vu). Absurde en soi, mais fort logique de la France contemporaine et son refus d’être elle-même. La France possède la plus beau château du monde (ce qui est vrai), en tout cas le plus visité. Il faut le mélanger à ce qui n’est pas lui : gâchis, certes, mais ce gâchis par refus de soi est partout. »

    S’en suit un échantillon de tout ce qui est « abandonné », jachères des meilleures terres agricoles du monde, friches industrielles, artisans héritiers du savoir faire reclus de charges, et j’en passe… Je vais reprendre une partie de cet article à ma sauce car je crois en effet que nous nous perdons en route…

    Mais là où je le rejoins, c’est que je pense qu’il ne faut pas mélanger les genres pour populariser. C’est au peuple d’accéder à la culture en apprenant à aimer les plus beaux monuments, les plus belles lettres, les plus beaux tableaux, jusqu’à s’élever lui-même en s’éveillant aux belles choses…

    J’espère ne pas t’avoir contrarié ?
    Cordialement et bonne journée

    • Bonjour Rosy’n

      Moi contrarié ? Non, en aucune manière car je partage ton point de vue en ce qui concerne la conservation de nos trésors nationaux « en l’état »…sauf réparation et entretien. Mais aussi l’ouverture à la culture pour tous telle que tu la définis si bien.
      J’ai moi même été stupéfié et même outré par l’apparition de ce homard en plastique rouge en plein milieu des beautés murales et autres de ce Château prestigieux. Des levées de boucliers ont été faites, des plaintes déposées auprès du TGI mais sans aucun effet, le sacrilège se poursuivant inexorablement, même encore maintenant….jusqu’à ce que les gens en oublient l’origine et imaginent qu’il en à toujours été ainsi. Le Français est connu pour avoir la mémoire courte !
      En tentant de me renseigner plus avant, je me suis laissé dire que ces expositions étaient un « renvoi de l’ascenseur » vers les riches mécènes Américains…qui participent de grande manière et financièrement a la sauvegarde du Château et de ses oeuvres…surtout en ayant participé massivement au reboisement du parc très abîmé par la tempête de 1999.
      Ainsi, je rejoins quand même ta théorie car c’est aussi une sorte de refus de soi mais pour des raisons purement et bassement financières…
      C’est d’ailleurs ce qui devient de plus en plus triste dans ce monde dans lequel nous vivons et où la finance prend le pas sur tout.
      Je l’ai constaté aussi dans l’industrie lorsque j’étais encore en activité car, technicien par nature, j’ai constaté un jour très tristement que la Société qui m’employait mettais ses capacités intellectuelles beaucoup plus dans la finance plutôt que dans la production.
      D’ailleurs, lors des balbutiements de la création de l’Europe, la première instance à annoncer triomphalement que l’Europe était crée, c’était bien la finance…pour le reste, la coordination entre les états, il a fallu des années et il en faudra encore beaucoup d’autres.
      Pas d’inquiétudes non plus au sujet du tutoiement, je pratique de même lorsqu’il y a communauté de pensées !!
      Je te souhaite une bonne journée.
      Au plaisir de te lire…
      Michel

  2. Ahhhhh, l’Europe, vaste sujet qui me donne souvent des démangeaisons de clavier 😆 des écarts de salaires, des différences sociales… Un vaste foutoir 😕
    Bises et bonne fin de journée

  3. Obligée de mettre un autre commentaire, j’ai oublié de m’abonner !

  4. Waouffff quel bel article et beau documentaire sur un château qui sait faire toujours parler de lui.
    Bravo
    Bisous
    Christine

    • Oh ! Merci de ta visite, Christine et de ton gentil message. Mais contrairement à toi sur ton Blog où tout est de ta création, ici, je n’ai fais que mettre en page des images et des textes qui me font aimer ce superbe chateau qui est a trentes minutes de route de chez moi…
      J’ai surtout voulu éviter les anachroniques trucs en métal et plastoc en forme de crevettes cuites qui dénaturent ces décors venus d’une autre époque…
      Je t’imagine aisément, déambulant dans ces couloirs et salles, somptueusement vêtue en Reine, avec tes mousquetaires en garde d’honneur…loin de la Milady qui a encore semé la zizanie sur la blogo……..
      Bisous
      Michel

  5. j ai suivi ton conseil je suis passée en visite chez toi, tres chouette ton billet en effet.
    Mais je crois, enfin je crois que si je laisse netlog les blogs se sera fini pour moi.
    BISSSSSSSSSSS

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :