UN BOBO ? QUI CONSULTER SUR LA TOILE?   Leave a comment

Je regarde le Net pour faire des pré-diagnostics des petits problèmes de santé

Les sites de santé sont plébiscités par les Français, mais tous ne sont pas fiables. Petit guide pour vous aider à choisir.

Une rougeur suspecte, une notice de médicament égarée, une opération à programmer… Pour répondre à nos questions de santé, on compte désormais sur le Web. Un Français sur deux a déjà consulté un site pour obtenir des informations médicales (étude TNS Sofres de février 2013). Si 92 % des recherches portent sur une maladie spécifique, 63 % des internautes utilisent le Net pour s’informer sur les traitements et 56 % pour trouver les coordonnées d’un médecin ou d’un hôpital. Le succès des sites de santé a transformé la relation avec les médecins. Les patients sont désormais mieux informés. Ils doivent cependant se méfier de la qualité des conseils glanés sur la Toile. A l’exemple de ce site qui affirme que le jus de grenade peut soigner le cancer du sein. Pour vous aider à faire le tri, l’ONG suisse Health On thé Net a créé, en 2007, en partenariat avec la Haute autorité de santé française un code de bonne conduite pour les sites médicaux grand public. Un logo rouge et bleu permet d’identifier les signataires, dont la liste peut aussi être consultée sur www.hon.ch.

Pour analyser ses symptômes

Vous souhaitez mettre des mots sur une toux ou une douleur? Le site à http://www.docteurclic.com/ signataire de l’HONcode, propose un logiciel de pré-diagnostic gratuit et efficace, conçu par des médecins urgentistes. Grâce aune batterie de questions qui évoluent selon vos réponses, l’onglet Sympto-check vous apporte une solution précise et personnalisée. Si vous tapez « maux de têtes », il vous faudra ainsi préciser l’intensité de la douleur, vos antécédents médicaux, vos habitudes de vie, les symptômes associés… A l’issue de ce questionnaire, qui nécessite de deux à dix minutes, le logiciel propose des diagnostics avec des échelles de probabilité, des conseils pour soulager la fièvre ou la douleur, et indique s’il faut ou non consulter d’urgence un médecin.

Pour s’informer sur une maladie

Plébiscité par 32 % des Français (enquête Netobserver de l’automne 2012), http://www.doctissimo.fr/ propose un contenu riche, diversifié, accessible et gratuit. Des dizaines de maladies (allergies, acné, diabète, troubles digestifs, cancer…) sont répertoriées dans des rubriques offrant plusieurs niveaux de lecture: tests, articles ou dossiers complets. Pour chaque pathologie, le site analyse les causes et les symptômes courants, indique les modalités de prise en charge et le spécialiste compétent. Il liste aussi les traitements habituellement prescrits, détaille les risques de complications et les avancées médicales récentes. Très complet, ce site est un bon guide, réalisé par des professionnels de santé, à l’exception toutefois des forums, qui regorgent de témoignages alarmistes et de conseils amateurs.

Pour tout savoir sur ses médicaments

Besoin d’un complément d’information sur un traitement? , http://www.eurekasante.fr/ signataire du HONcode, est le site d’information grand public du dictionnaire Vidal, l’outil de référence des médecins. C’est donc l’assurance d’accéder à des informations fiables. Le site propose des fiches synthétisant la composition, les conditions de prescription, la posologie, les contre-indications et les effets indésirables d’environ 5 000 médicaments. Ces données, régulièrement mises à jour, intègrent les avancées scientifiques les plus récentes pour chaque traitement. Des rubriques transversales font également le point sur l’impact de ces produits sur la vie quotidienne (conduite, sport, alimentation…) ou les risques d’addiction.

Pour choisir

Lancé en juillet 2012 par le groupe de protection sociale Malakoff Médéric, http://comparhospit.malakoffmederic.com signataire de l’HONcode, référence et compare tous les hôpitaux privés et publics. La recherche se fait à la fois par géolocalisation, par spécialité médicale et par niveau d’équipement (scanner, IRM…). Les établissements sont évalués sur des critères spécialisés, comme la note de certification délivrée par la Haute autorité de santé, le score de lutte contre les infections nosocomiales… enrichis de l’avis des patients sur l’accueil, l’hôtellerie, l’information et la prise en charge du malade. Ce guide comparatif n’a pas de concurrent réel, même si on peut regretter qu’il n’y ait pas d’information sur la politique tarifaire de chaque établissement.

Ce document vous est offert par « Le Parisien Magazine » du 30 Août 2013

Publicités

Publié 1 septembre 2013 par micdec dans Santé & bien-être

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :