Archives de la catégorie ‘Amour

CHOISISSEZ BIEN VOTRE AMOUREUX   1 comment

CHOISISSEZ BIEN VOTRE AMOUREUX

Le séducteur : immature ou compulsif ?

A moins de décider d’être une couple libertin, devoir subir les « coups de drague » de votre moitié est difficile à vivre. Quand vous vous êtes rencontrés, d’ailleurs, vous avez peut-être eu la sensation d’être « l’élu(e) », celui ou celle qui saura calmer ses ardeurs. Il se trouve qu’il y a deux cas de figures : soit l’immaturité, soit la séduction compulsive. 
Dans le premier cas, une petite frasque qui a fait vaciller le couple a suffi à lui faire peur de vous perdre, et tout est rentré dans l’ordre. Dans l’autre, c’est plus compliqué car la compulsion fait appel à un besoin profond de se rassurer.
Que faire ? Poser vos limites, mettre un ultimatum. Vous venger ne changera rien et ne fera qu’envenimer la situation. Et bien sûr, partir dès que les limites sont dépassées. Certains couples arrivent à s’en accommoder, et à « pardonner » en sachant que l’autre a un amour profond. La seule question : votre seuil de tolérance.

Le mythomane : plus belle la vie ?

Vivre avec quelqu’un qui vous ment en permanence est éprouvant pour les nerfs ! Il vous cependant déterminer rapidement les raisons de ce mensonge.
De deux choses l’une, soit l’autre vous mène en bateau sur les réels sentiments qui l’animent. Le mensonge sert alors à dissimuler son hésitation à vous quitter. Il se ménage alors des petits plaisirs parallèles, ment pour voir ses copains (ou copines !). Il peut aussi mentir sur une situation difficile, qui concerne l’argent ou le travail. 
Si le degré de mensonge vous semble plus « grave », vous avez affaire à un mythomane : il ment sur sa vie, s’invente des personnages, exagère systématiquement tous les récits, en crée de nouveaux. 
Comment réagir ? A vous d’élucider ce qui cloche et de mettre carte sur table. Si le mensonge est circonstanciel, trouvez ensemble des solutions et assurez-vous que le mensonge n’atteint pas d’autres domaines de votre vie de couple. Dans le cas où la mythomanie est avérée, direction le cabinet du psy… ou la porte de sortie !

Le lunatique : votre abonnement aux douches écossaises

Passer du rire aux larmes, de la joie à la colère… C’est épuisant. Il/elle change d’humeur comme de chemise et pour vous, c’est les montagnes russes. 
Le matin il vous couvre de gentilles attentions, et le soir c’est la soupe à la grimace. Il peut vous promettre un week-end idyllique et changer d’avis à la dernière minute… Vous subissez ses hauts et ses bas au premier degré et commencez à douter. 
Comment réagir ?
Dans un premier temps, acceptez ses changements d’humeur sans remettre de l’huile sur le feu. Essayez de lui faire comprendre en douceur, sans l’accuser, que ses changements d’humeur vous déstabilisent et vous font souffrir. Dites lui « ce que je ressens » et non « tu es comme ça ».
Si cela ne suffit pas à apaiser son comportement, tournez-lui gentiment le dos : faites ce que vous avez prévu, isolez-vous pour le laisser dans sa mauvaise humeur, sortez, voyez des amis. Cela finira peut-être par faire « tilt ». Si vous tenez beaucoup à votre relation, alors avancez en confiance : manifestez-lui votre amour inconditionnel, et laissez-le dans sa bulle quand il le faut. D’ailleurs, vous pouvez très bien verbaliser ce « contrat » pour trouver un équilibre.

Le pessimiste : noir c’est noir

Avec lui, rien n’est jamais assez bien : il voit tout en noir et ne ressort presque jamais le positif des situations. C’est une personne qui a un important déficit de confiance, qui a le sentiment qu’il ne mérite pas d’être heureux. Il peut aussi couver une dépression. 
Quoi qu’il en soit, il repeint en noir tous les tableaux que vous dressez sur sa route et cela finit par affecter votre humeur : son pessimisme est contagieux !
Comment réagir ? Essayez d’inverser la tendance : votre optimisme est aussi transmissible. Changez l’angle de sa caméra, prenez-le par la main. Discutez pour savoir d’où lui vient ce mal-être et au besoin, dirigez-le vers un psychothérapeute.

Le pervers narcissique : sadique et manipulateur

C’est le cas le plus « grave » : une personnalité aux déviances psychologiques lourdes et souvent irréversibles. Il séduit, puis change de visage, souffle le chaud et le froid. Puis il vous pompe votre énergie et vous étouffe dans un sentiment de culpabilité inextricable, que vous avez bien du mal à expliquer. Tellement tourné sur lui-même, il est incapable d’empathie.
Vivre avec ce type de personnalité est voué à l’échec, à moins que vous ayez un sentiment d’abnégation à toute épreuve et que arriviez à « laisser glisser » ses attaques et ses remarques sans vous sentir atteint(e). Mais dans ce cas, il y a fort à parier que c’est lui qui aura envie de prendre le large. Pour savoir s’il « en est », consultez cette liste, établie par la spécialiste des pervers narcissiques, la psychothérapeute Isabelle Nazare-Aga : 
Les 30 caractéristiques du pervers narcissique
Comment réagir ? Au moindre signe de violence verbale (on ne vous parle même pas des violences physiques), prenez du recul. Il reviendra vous chercher si vous lui échapper. Pour ensuite mieux vous maltraiter. La pathologie est tellement lourde que la seule solution, c’est la fuite !

Le conseil : des enquiquineurs, il y en a à la pelle ! Nous vous conseillons cet ouvrage, qui regroupe d’autres typologies de personnes toxiques, avec des techniques efficaces pour leur couper l’herbe sous le pied : 
Ces gens qui vous empoisonnent l’existence, Lilian Glass, poche Marabout

NOS MESANGES DU JARDIN   2 comments

PRÉPARATION DU REPAS DE NOS MÉSANGES

Têtes noires et têtes bleues

Je prépare d’abord le matériel nécessaire et la nourriture de base

le matériel nécessaire et la nourriture de base

le matériel nécessaire et la nourriture de base

1) Le beurre de cuisine ordinaire,

2) L’une des trois coupelles en plastique et ses trois fils d’accrochage,

3) la boite contenant les graines broyées au mixeur (pas en poudre surtout, grains de 1 à 2 mm environ)

Beurre de cuisine tout a fait ordinaire à 0,95€ les 500 g

Beurre de cuisine tout a fait ordinaire à 0,95€ les 500 g

 

Beurre de cuisine tout a fait ordinaire à 0,95€ les 500 g

IMG_5144

 

J’en dépose environ deux cuillers a café dans la coupelle spéciale

 

IMG_5140

 

Je dépose par dessus quatre doses de graines mixées

IMG_5141

 

Ce sont des graines d’arachide non grillées, spéciales oiseaux, vendues par sacs de 3 Kg

IMG_5142,

Je malaxe soigneusement le beurre et les graines broyées et j’équilibre le mélange suivant la saison

en hivers, un peu plus de beurre mais a partir du printemps, un peu plus de graines broyées et moins de beurre.

IMG_5143

 

Je nettoie soigneusement le rebord de la coupelle car c’est là que les mésanges vont poser leurs pattes

et elles n’ont pas les moyens avec leur bec de nettoyer les traces de gras sous celles-ci..

IMG_5145

 

Et je n’ai plus qu’à poser la coupelle remplie dans l’abris que j’ai du leur constituer de bric et de broc, mais efficace pour mettre leurs repas a l’abris des pillards d’étourneaux.

IMG_5146

 

J’ai disposé trois coupelles car nous avons un couple de mésanges à tête noire (assez combatives) et un couple

de mésanges à tête bleue, de plus petite taille et « timides ». J’ai rajouté des croûtons de pain  (pain a graines)

IMG_5148

Et voici l’ensemble plutôt hétéroclite mais très vite adopté par nos mésanges. J’y dispose aussi des noix

 concassées dans de petits sacs en filet et des boules de « graisse avec graines » du commerce.

Les mésanges, véritables acrobates, adorent s’y accrocher la tête en bas pour y picorer.

Cet ensemble est situé à 1 m de notre porte fenêtre, ainsi nous avons tout loisir de les voir vivre et s’ébattre,

se battre même parfois entre têtes noires et têtes bleues.

D’avoir disposé trois coupelles à quasiment fait cesser les bagarres.

Si vous désirez les voir d’ébattre et se nourrir ici, je vous convie à aller voir dans YouTube les vidéos que j’ai réalisées.

https://www.youtube.com/playlist?list=PL-C6zsvZ9PLVvQRJpJfOLuVikOad48GRT

C’est un vrai plaisir que les admirer alors que c’est nous qui sommes « en cage » et elles en liberté

Nous sommes au printemps, le 26 avril 2015  aujourd’hui et le couple de têtes bleues vient de donner naissance à une portée

de petits. La mère les emmène ici, de temps en temps, pour leur donner la becquée et leur apprendre à se nourrir.

Mais elle leur apprend aussi a fureter dans les buissons environnants à la recherche des petites bêtes « parasites »

et, partant, à nous en débarrasser. lol

Note : en les nourrissant l’hivers, nous leur évitons de mourir de faim et de froid car les mésanges qui, auparavant émigraient

vers des contrées plus chaudes restent dorénavant en Europe. Certainement du fait du réchauffement climatique.

Cela fait trois ans que nous pratiquons cette méthode et avons eu parfois, en même temps jusqu’à 6 à huit mésanges, parents et petits.

Nous pensons reconnaître les mâles par leur tache noire ventrale qui va du cou jusqu’à la queue, celle des femelles est beaucoup plus courte.

Si ça peut vous donner des idées, ne vous gênez pas . …….les mésanges vous remercieront par leurs chants mélodieux des que vous

sortirez dans votre jardin  lol.

L’APPARTEMENT DE MAMAN (Souvenir)   Leave a comment

Sans paroles….

 

92_01_F 92_01_G 92_01_H 92_01_I 92_01_A 92_01_B 92_01_C 92_01_D 92_01_E

Publié 19 septembre 2014 par micdec dans Amour, Le Passé

16 chansons pour faire l’amour   6 comments

  Afin de créer l’ambiance propice aux ébats amoureux,

   rien n’est plus efficace que de poser la musique adéquate.

   Encore faut-il bien choisir… Voici   la playlist idéale. Enjoy !

 

Publié le 07/02/2012


 

1 – Can’t get enough of your love baby de Barry White : pour commencer en douceur

 

2 – Je t’aime… moi non plus de Serge Gainsbourg : pour la langueur lascive 

 

3 – Still Loving You de Scorpions : pour l’émotion rock

 

4 – Sexuel Healing de Marvin Gaye : parce que Marvin Gaye…

 

5 – Summertime de Janis Joplin : pour la grâce vocale

 

6 – Love to Love You Baby de Donna Summer : pour les 23 orgasmes de la chanson*

 

7 – I want you d’Elvis Costello : pour dire « je t’aime » en musique

 

8 – Wicked Game de Chris Isaak : pour faire monter le désir

 

9 – The Dock of the bay d’Otis Redding : parce que la soul, y a que ça de vrai

 

10 – Me and Mrs Jones de Billy Paul : le calme avant la tempête ?

 

11 – Justify my Love de Madonna : pour faire monter la température

 

12 – Fast Love de George Michael : pour accélérer les choses

 

13 – Glory Box de Portishead : pour reprendre son souffle

 

14 – Venus in Furs de Velvet Underground : c’est pas l’extase ça ?

 

15 – This Mess We’re In de PJ Harvey et Thom Yorke : pour planer encore un peu

 

16 – I Have been in You de Frank Zappa : parce que toutes les bonnes choses ont une fin

 


Alors, mes Amies, heureuses ?



*compte officiel tout à fait sérieux effectué par la BBC en 1975

Offert par : http://www.linternaute.com/musique/magazine/les-chansons-pour-faire-l-amour.shtml?f_id_newsletter=6409&utm_source=benchmail&utm_medium=ML62&utm_campaign=E10216606&f_u=6924069


 

 

Publié 20 février 2012 par micdec dans Amour

Tag(s) associé(s) :

L’OEIL DU LÉOPARD   1 comment

    absolument sidérant !!!!

 Le léopard tue  le singe pour le manger

         et découvre tout à coup le bébé de sa victime

 

Publié 30 juin 2011 par micdec dans Amour

Epidémie de bonheur, encore plus dangereux que le H1N1 !   5 comments

.07.09.2009
Epidémie de bonheur, encore plus dangereux que le H1N1 !



Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
l’OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette terrible maladie :

1 – Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.

2 – Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

3 – Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l’un des symptômes les plus graves)

4 – Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne la disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.

5 – Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de créativité et d’amour.

6 – Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.

7 – Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.

8 – Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son Ame, Non-duelle… Ëtre, ce qui donne un sentiment très agréable de plénitude et de bonheur.

9 – Plaisir de se comporter en guérisseur qui apporte joie et lumière plutôt qu’en critique ou en indifférent

10 – Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la fluidité et l’égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux, ni les sauveurs.

11 – Sentiment de se sentir responsable et heureux d’offrir au monde ses rêves d’un futur abondant, harmonieux et pacifique.

12 – Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.

Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.

Cette maladie est extrêmement contagieuse !

Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible.

Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.

Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.

Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l’un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux risquent de se produire, tels des grèves de l’esprit belliqueux et du besoin d’avoir raison, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectives.

Merci au créateur inconnu de ce texte  trouvé sur un forum 😉

et merci à Joanna de me l’avoir communiqué

 

Publié 10 septembre 2009 par micdec dans Amour

Une vie double   4 comments

 
 
            

  

Je dédie cette triplee incrustation de vidéo à Sanous,  du poulailler "Les Cocottes"…et en toute amitié…
 
Abigail et Brittany Hensel sont les seules jumelles bicéphales connues à avoir atteint l’âge de 18 ans et à vivre la vie d’adolescentes de leur âge.
Voici quelques vidéos et photographies, mises en musique, des jeunes filles depuis leur naissance.
 
Ces jeunes filles démontrent que, malgré leur obligation d’être ensemble, elle réussissent par amour mutuel à vivre leur vie avec sérénité….
Qu’il en soit ainsi dans la blogosphère, leur exemple est quand même un sacré message !!!

Publié 15 janvier 2009 par micdec dans Amour