Archives de la catégorie ‘Divers

UNIQUE : LE MAGNETO DE WINDOWS   Leave a comment

UNIQUE : LE MAGNETO DE WINDOWS QUI A MALHEUREUSEMENT DISPARU

Seules quelques oeuvres assez exceptionnelles subsistent…en voici deux :

 

Mise en ligne le 3 mai 2008

Baba O’Riley by the Who completely made using only Windows XP and 98 sounds/noises. (Sorry about the delay in video, it only happened after I uploaded it, although the sounds should be only about a second behind)

 

 

Mise en ligne le 9 mars 2008

Windows sounds music
« Cool music »

Publicités

LES SOLDATS DU DROIT MONTENT AU FRONT   Leave a comment

Les soldats du droit montent au front

DÉFENSE :Des bataillons de juristes – réunis aujourd’hui en colloque – œuvrent en coulisses pour élaborer le cadre légal des opérations militaires françaises et pour dire aux combattants ce qu’ils ont droit de faire.

2015-11-06_151506

Paris hier. Claire Landais est la directrice des affaires juridiques
au ministère de la défense.
627 juristes officient dans les bureaux de la défense


Légitime défense collective invoquée en Syrie

OUI, les pilotes de chasse français qui survolent la Syrie ont le droit de tuer des jihadistes français. Oui, les militaires engagés au Mali ont eu le droit de répondre aux tirs d’enfants soldats. A chaque intervention militaire, sa rafale de questions. Dans l’ombre, un bataillon de soldats du droit s’active pour préparer juridiquement les interventions militaires françaises. Ils n’ont pas d’armes et, pourtant, ils font la guerre. A coups de conventions, de règlements ou de lois. Ces militaires pas comme les autres sont au cœur d’un colloque qui s’achève aujourd’hui au siège du nouveau ministère de la Défense, à Balard (Paris XVe), sur le droit et les opex (les opérations extérieures). En civil ou en uniforme, ils sont 627 juristes à officier dans les bureaux de la Défense. Et 210 « legad » (de l’anglais « légal advisor » : conseillers juridiques) déployés sur le terrain à chaque intervention.

En effet, dans un Etat de droit comme la France, même la guerre obéit à des règles. Leurs missions ? D’abord, justifier par le droit le fait que la France puisse monter au front. C’est ce qu’on appelle le cadre juridique d’une intervention, car Pairs ne peut pas lancer ses avions de chasse contre le groupe Etat islamique en Syrie sans appui du droit. Or Bachar al-Assad n’a pas demandé à la France son aide pour mettre en déroute les jihadistes, comme l’avaient fait en 2013 les autorités maliennes. Le Conseil de sécurité des Nations unies n’a pas non plus adopté de résolution pour entrer en guerre. Quelle astuce juridique a donc trouvé la France pour justifier sa participation au conflit syrien? La légitime défense collective, c’est-à-dire le fait de répondre à l’appel à l’aide lancé par les autorités irakiennes pour combattre l’EI, dont la base arrière se trouve en Syrie. Rien à voir, juridiquement, avec le fait que des groupes terroristes établis dans ce qu’il reste du pays du sanguinaire raïs de Damas fomentent des attentats contre la France, bien que l’argument soit souvent utilisé — politiquement cette fois — pour justifier les frappes françaises en Syrie. L’autre mission de ces soldats du droit français : définir les règles opérationnelles d’engagement (ROE), c’est-à-dire la méthodologie à suivre avant de tuer un ennemi. Sorte de mode d’emploi de la guerre à l’usage des combattants.

Coup de sommation avant un tir mortel ? Attendre d’être en situation de légitime défense avant d’agir? Comment traiter l’ennemi ? Que faire si les belligérants sont des enfants ? Pour chaque intervention, ils définissent des règles (évidemment confidentielles) qui sont ensuite formulées en langage simplifié aux soldats. Contraignant ce droit de la guerre ? Pas tellement, à en croire un général : « Ce n’est pas dans la culture militaire française de défourailler à tout-va. Concrètement, il s’agit de tuer celui qui est en face sans être tué. »

Les soldats français peuvent tuer les jihadistes français

http://videos.leparisien.fr/embed/oui-les-soldats-francais-peuvent-tuer-des-jihadistes-francais

AVA DJAMSHIDI [jjsg[C3fl leparlsien.fr

Comment justifier la mort de Ben Laden

| Cinq semaines de préparation ■ dans le plus grand secret pour autoriser la mort d’Oussama Ben Laden. D’après le quotidien américain « The New York Times », quatre conseillers juridiques de l’administration Obama ont été chargés, en mars 2011, de chercher les bases légales pour permettre de justifier le raid des Navy Seals contre le chef d’AI-Qaïda, dans sa résidence d’Abbottabad, au Pakistan. Car la volonté de tuer l’architecte des attentats du World Trade Center ne suffit pas à autoriser juridiquement une telle mission. Le commando de juristes mandaté par le Pentagone s’est donc attelé à répondre aux nombreuses questions posées par cette intervention. Comment ne pas violer l’intégrité nationale du Pakistan ? Comment réagir dans l’hypothèse où Ben Laden se serait rendu ? Et si les soldats américains l’avaient capturé vivant ? Le tout dans la plus grande confidentialité. Même le ministre de la Justice, Eric Holder, n’avait pas été tenu au courant.

A.D.

Le Parisien Mardi 03 novembre 2015

LE CHOC DES PHOTOS   Leave a comment

LE CHOC DES PHOTOS …….DES IMMIGRES….

Si vous avez cherché dans Google avec « CIA » et « Réfugies » vous avez du tomber sur un journal étranger qui raconte tout ce qui se passe dans les dessous de tout ça……et pourquoi il n’y a, en grande majorité, que des hommes comme réfugiés…la plupart sont des combattants du moins, ils leur ressemblent fort ! Et c’est voulu par les USA et le « nouvel ordre mondial »…….si l’on en croit la presse étrangère

Et pourquoi la Turquie réclame des milliards à l’Europe (en passant par Angela Merkels) pour s’occuper des quelques milliers de réfugiés arrivés sur son sol ?

Et pourquoi les pays arabes n’en accueillent pas de ces réfugiés, pourtant leurs frêres ???

2016-01-25_110140

Ne serait-ce pas l’espace réservé pour venir faire la prière dans les lieux sacrés ???

 

2016-01-25_110252

Des « habitats » avec la climatisation

 

 

2016-01-25_110447

Ça pourrait accueillir beaucoup de réfugiés , non ?

 

2016-01-25_110516

Somptueux !

 

2016-01-25_110634

 

 

Nos dirigeants au gouvernement se moquent bien de tout cela, du danger de cette immigration massive d’hommes (ou de guerriers ?) et pas plus du chomage mais unniquement de leur éventuelle réélection en 2017 ? Trois ans de perdus…mais peut être aussi trois ans sans nouvelle bevue !!

 Voyez ici :

http://breizatao.com/2015/08/17/les-services-de-renseignement/

Ou plusgénéralement ici :

https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=CIA%2Br%C3%A9fugi%C3%A9s

 On a du soucis a se faire….

Faites circuler, ce ne sont pas des élucubrations mais que des faits additionnés…c’est bien ça le pire !

Voyez les photos ci-dessous……et la remontée dans le temps des exodes….

J’ai vécu, lorsque j’avais 4 ans, l’exode en France qui nous a mené ma Mère et moi jusqu’à Nîmes…pendant que mon Père combattait dans l’armée Française dans les ardennes……

Maintenant, c’est l’inverse, les hommes arrivent par milliers et les femmes et enfants restent au milieu de la guerre a défendre leur pays ?????? Etrange, ne trouvez-vous pas ???

30121147-9C9E-4742-9BC5-F6390F9A1F60

 Ou il faut des lunettes, ou il n’y a pas beaucoup de Femmes et d’enfants sur ces clichés…..abandonnés, c’est sur !! Ces hommes fuient la guerre mais y laissent les Femmes pour défendre leurs enfants et les vieillards, à eux de résister au massacre pour protéger leur Pays !

B36A4C9F-44B8-41A3-A8DE-CCBB81286049

11C26073-971E-4ED7-8CAB-03CFEEECE316

B57E24C7-CDFA-4B2F-BD49-2BE99D06A283

A PRESENT, VOYONS CE QUI S’EST PASSE EN QUELQUES MOIS….DISONS….INTEGRATION ?

 

ob_7f2c70_image-600x470

Nous avons nous aussi, et en peu de temps, nos « FAVELLAS »

 

ob_fd60e8_image-600x470

 

2016-01-22_154729

 

2016-01-22_155201

Donnez, partagez, ces réfugiés n’ont plus rien….Mais pourquoi abandonnent ils tous ces donc sur place ?? Quel gâchis !

 

2016-01-22_155219

Donnez, partagez, ces réfugiés n’ont plus rien….Mais pourquoi abandonnent ils tous ces donc sur place ?? Quel gâchis !

 

2492299_roms001-new-600x470

 

bidonville-662-2-ada07-467x366

 

bidonville-662-4-8acdd

Ce que l’on appelait « la petite ceinture du temps où des trains faisaient le tour de Paris

 

bidonville-662-99-a247e-467x366

Ce que l’on appelait « la petite ceinture du temps où des trains faisaient le tour de Paris

 

bidonville-paris-340x267

 

CWkO6XaWEAEmCL4-458x359

Ce que l’on appelait « la petite ceinture du temps où des trains faisaient le tour de Paris

 

les-forces-de-l-ordre-face-aux-migrants-de-calais-dans-le-bidonville-que-l-on-appelle-la-jungle_5501445

Ici, à CALAIS, la situation devient de plus tendue

Pour comparer les choses,regardez qui étaient les réfugiés dans les boat-people, dans les années 1980. On n’y voit pas que des hommes jeunes, loin de là ….

55202C57-CB33-4A33-B678-889BA8356427

5CDB4F3D-DD31-404B-8360-737D3C477352

Regardez, lors de l’exode en France, si les hommes valides abandonnaioent Femme, enfants et vieillards

837519DD-D660-4B25-AD46-6CC7B1808800

5790ACF2-2BF9-4651-A429-D8246C88150C

5834720D-E15E-4E12-9B21-8B7CC2473D26

 Dans un autre registre, les réfugiés Espagnols, en 1939, après la victoire de Franco….

377370E4-E23A-416A-AA3C-161149B7FD33

  Et regardez encore ces images de réfugiés Belges, à la gare de Calais en 1914.

6F6BD118-5FA2-4CD8-9FC2-7AA39AC8E25B

Bref, en général, quand on fuit une guerre, comme le montrent ces images, les hommes jeunes et mûrs essayent de sauver femmes, enfants et vieillards et restent à leurs côtés.

Sauf nos malheureux migrants, qui, eux, les abandonnent.

Conclusion  tous en Europe nous allons accueillir les pires salauds, soit on nous prend pour des cons….peut-être les deux à la fois ???

LE CHOC DES ORGANISATIONS

Y’A QUE LA VÉRITÉ QUI FÂCHE OU QUI DÉRANGE…!!!!!

Clandestins : une machine bien huilée qui tourne à plein régime

En déployant mon journal quotidien ce matin, mon attention fut attirée par une grande photo montrant des naufragés clandestins voguant sur un canot pneumatique. Banal, me direz-vous, on ne parle plus que de ça, je décide donc de tourner la page. Mais c’est à ce moment que la légende incrustée dans la photo m’interpelle : « en pleine mer, ils appellent Strasbourg ».
Plus loin, l’article est explicite. Des migrants en détresse peuvent composer un numéro d’appel téléphonique (0033486517161) dont le destinataire est le bureau strasbourgeois de l’association des Travailleurs maghrébins de France. Là, un correspondant décroche, demande la position du bateau, le nombre de personnes à bord, s’il y a des blessés, etc.
Son collègue transfère le message aux gardes-côtes pour que le bateau soit secouru le plus rapidement possible et ensuite pour s’assurer que les gardes-côtes se portent bien au secours des migrants en difficultés.
Ces appels au secours sont planifiés bien à l’avance par le collectif « Watch the Med » qui distribue aux candidats à l’émigration des cartons comportant un numéro de téléphone et l’intitulé du collectif. C’est écrit en anglais, arabe, français et persan.
Au verso, il est précisé que s’ils n’étaient pas rapidement secourus, le collectif ferait pression sur les médias et les politiques. Il y a aussi des contacts au Maroc et en Tunisie où les cartons sont distribués sur place. On en distribue même à Calais, Vintimille et d’autres lieux en Europe.
Vous pourrez me faire remarquer qu’ils sauvent des vies humaines. Mon œil, vous n’allez pas nous faire croire que ces gens ne connaissent pas les risques encourus. Ils viennent peut être du fin fond de la Somalie mais ils regardent aussi les informations télévisées et savent exactement ce qui les attend. Et puis, on parle surtout de ceux qui sont en détresse (forcément, quand on monte à 200 sur un bateau prévu pour 20), mais combien d’entre eux passent sans trop d’encombres, sauf dans la dernière ligne droite. Car le truc est bien connu désormais : on provoque une avarie de moteur et on appelle le numéro de Strasbourg par téléphone satellitaire, facile ! Les gardes-côtes embarquent tout le monde et une heure plus tard tous les passagers mettent les pieds dans une Europe où ils seront inexpulsables. Comme ils n’ont effectué aucune formalité pour obtenir une autorisation de séjour, de migrants, ils sont passés au stade de clandestins.
Ainsi donc, sous couvert d’une action humanitaire, un collectif ayant pignon sur rue en France et relayé par l’association des Travailleurs maghrébins de Strasbourg organise l’immigration clandestine en Europe et par conséquent dans notre pays sans que cela n’émeuve personne. Ainsi donc, ce collectif et cette association sont un maillon de la grande chaine des passeurs que notre ministre de l’Intérieur promet à moultes reprises de sanctionner avec la plus grande sévérité.
Allo Cazeneuve, où es-tu ? Tu ne vois rien, tu n’entends rien. Il est vrai que tu n’en finis pas de serrer les mains aux clandestins qui violent les lois de la République, et comme il en arrive tous les jours, je crois bien que tu vas finir par attraper des ampoules. Je sais bien que tu espères que beaucoup d’entre eux demanderont l’asile en France et que le meilleur moyen d’en attirer le plus possible est de fermer les yeux sur l’immigration clandestine et de choyer les associations qui la soutiennent et l’organisent.
Nous en avons eu la preuve, c’est en première page de nos journaux qui n’ont pas compris qu’ils venaient involontairement de jouer un mauvais tour à la bienpensance.
Jean-Louis Burtscher

XARA3D un logiciel qui crée des animations en 3D   2 comments

Il vous suffit de cliquer sur ce lien hypertexte pour connaître :

http://stats.xaraonline.com/ID.1241845/product.MX10292/redirectid.Xara3DHome/affiliate.html

michel_03

Publié 21 juin 2015 par micdec dans Divers, Vision en 3D

Tag(s) associé(s) : , ,

CLAUSES ABUSIVES   1 comment

LES CLAUSES ABUSIVES

Défendes-vous, dénoncez-les…..ces clauses imposées par des professionnels (banques, téléphonie mobile, assurances….°

Un fournisseur d’énergie vous impose le prélèvement automatique comme seul mode de paiement ? Il envoie sa facture uniquement par voie électronique ? Il met fin à un contrat sans préavis ? Il modifie ses tarifs d’abonnement sans vous en informer ? Il n’en a pourtant pas le droit. Toutes ces clauses sont considérées comme abusives et peuvent être dénoncées, éventuellement après recours à la justice. •

Clauses expressément déclarées abusives

Toute clause ayant pour objet ou pour effet de :

–          réserver au professionnel le droit de modifier unilatéralement les clauses du contrat relatives à sa durée, aux caractéristiques ou au prix du bien à livrer ou du service à rendre;

–          accorder au seul professionnel le droit de déterminer si la chose livrée ou les services fournis sont conformes ou non aux stipulations du contrat ou lui conférer le droit exclusif d’interpréter une quelconque clause du contrat;

–          reconnaître au professionnel le droit de résilier discrétionnairement le contrat, sans reconnaître le même droit au non-professionnel ou au consommateur ;

–          soumettre, dans les contrats à durée indéterminée, la résiliation à un délai de préavis plus long pour le non-professionnel ou le consommateur, au versement d’une indemnité au profit du professionnel.

–          subordonner, dans les contrats à durée indéterminée, la résiliation par le non-professionnel ou par le consommateur, au versement d’une indemnité au profit du professionnel.

Une commission dédiée

Selon un sondage Ifop-Qinergy réalisé à l’automne 2014, près de 50 % des Français disent avoir régulièrement une mauvaise surprise en découvrant le montant de certaines factures. Les clauses abusives dans les contrats, notamment entre les fournisseurs d’énergie et leurs clients, sont régulièrement dénoncées par les associations de consommateurs et épinglées par la Commission des Clauses Abusives (CAA), une instance placée sous la tutelle du secrétariat d’Etat à la Consommation, composée de magistrats, de personnalités qualifiées en droit ou technique des contrats, de représentants des consommateurs et de représentants des professionnels. La CAA estime que les clauses abusives insérées dans les contrats sont encore au nombre de 31.

La CAA examine les modèles de conventions habituellement proposés par les professionnels et recommande « la suppression ou la modification des clauses qui ont pour objet ou pour effet de créer, au détriment du non-professionnel ou du consommateur, un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au contrat ». Un décret de 2009 a réglementé les clauses abusives en établissant deux listes : celle des clauses expressément déclarées abusives et celle des clauses simplement présumées abusives.

 Clauses présumées abusives

Toute clause ayant pour objet ou pour effet de :

  • prévoir un engagement ferme du non-professionnel ou du consommateur, alors que l’exécution des prestations du professionnel est assujettie à une condition dont la réalisation dépend de sa seule volonté ;

  • imposer au non-professionnel ou au consommateur qui n’exécute pas ses obligations une indemnité d’un montant manifestement disproportionné ;

  • reconnaître au professionnel la faculté de résilier le contrat sans préavis d’une durée raisonnable ;

  • supprimer ou entraver l’exercice d’actions en justice ou des voies de recours par le consommateur, notamment en obligeant le consommateur à saisir exclusivement une juridiction d’arbitrage non couverte par des dispositions légales ou à passer exclusivement par un iode alternatif de règlement des litiges.

Les recours

Si la clause litigieuse figure dans la liste des clauses expressément déclarées abusives, elle est réputée « non écrite » et donc pas applicable. Il faut en avertir le professionnel par courrier. Si la clause figure dans la liste des clauses présumées abusives, c’est au professionnel de prouver qu’elle n’est pas abusive. Si le consommateur n’obtient pas satisfaction, il peut saisir le juge qui appréciera le caractère légal ou illégal ou faire appel à une association de défense des consommateurs qui dispose d’une possibilité d’action en suppression des clauses abusives. Ces associations ainsi que la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pourront faire supprimer une clause abusive de tous les contrats identiques dès lors qu’un juge aura statué sur le caractère abusif d’une clause d’un contrat. Une seule décision de justice permettra ainsi d’agir sur différents contrats.

Pour connaître la liste complète des clauses abusives, consultez le site de

la Commission des Clauses Abusive  CAA) : www.clauses-abusives.fr

LE GLUTEN Tout ce qu’il faut savoir   4 comments

 GLUTEN – TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

SANTÉ. Les régimes sans gluten ont la cote et s’affichent partout. Mais quels sont les dangers réels de la fameuse protéine et leur échelle de gravité ? Notre dossier vous aide à y voir plus clair.

 

LE SUCCÈS DES MENUS ET PLATS SANS GLUTEN N’EST PLUS À FAIRE : ceux qui les ont adoptés, sportifs, hommes politiques, vedettes du show-biz le clament haut et fort. Mais le phénomène ne se limite pas aux « people ». Tous les grands de la distribution en ont de pleins rayons pour contenter les consommateurs. La SNCF, Air France s’y mettent aussi ; des boulangeries s’affichent «gluten free», comme des chefs de restaurants étoilés. Plus fort : cosmétiques et sites de rencontres surfent sur la mode du « no-glu »… Si l’on parle de plus en plus d’intolérance au gluten, celle-ci a en fait été découverte il y a soixante-cinq ans par un pédiatre hollandais. Depuis, la recherche a permis de mieux connaître l’anomalie génétique qui pousse l’organisme à détruire certaines de ses cellules (voir infographie pages B et C). On parle de maladie auto-immune. Les problèmes liés au gluten touchent en réalité quatre catégories de personnes. Il importe de ne pas confondre la maladie avec d’autres symptômes, eux aussi liés à la fameuse protéine que l’on retrouve par exemple dans le blé ou l’orge.

L’intolérance

On l’appelle la maladie cœliaque. Elle touche environ 1% de la population mais quatre cas sur cinq ne sont pas diagnostiqués. L’intolérance au gluten est sournoise et donc difficile à déceler. Certains patients peuvent n’éprouver qu’un seul symptôme (diarrhée ou anémie), tandis que d’autres peuvent connaître, par exemple chez les plus jeunes, de nombreux désagréments : vomissements, retard de croissance, anomalies de l’émail dentaire, irritabilité, modifications du comportement, retard de la puberté…

L’allergie

Elle est immédiate, on est en contact avec l’allergène et on développe immédiatement des symptômes, parfois très graves comme un œdème de Quincke. La consultation d’un allergologue est indispensable pour éviter des complications lors d’un nouveau contact avec le gluten.

L’hyper-sensibilité

Celle-ci touche un beaucoup plus grand nombre de personnes puisque les chiffres varient de 6% à près de 30% de la population, en fonction du niveau de perception par chaque individu. Ce n’est pas une maladie, c’est un ressenti : digestion parfois plus lente, sensation de ballonnement, etc. Il est prudent de consulter d’abord un médecin qui prescrira des analyses et orientera vers des aliments de remplacement… si l’hyper-sensibilité est bien réelle. Les causes en sont encore mal connues même si la réduction des anticorps naturels et les modifications des modes de production sont souvent mises en cause.

Le choix d’un mieux-manger

Ceux, très nombreux, qui consomment depuis longtemps trop de pâtisseries, de pizzas et de sauces en boîtes ont quelques raisons de se sentir ballonnés. Probablement sont-ils également en surpoids. Ils sont alors bien inspirés de préférer les légumes et les fruits frais, de manger moins de pâtes avec moins de sauce… Faire attention au gluten est peut-être simplement le début de la sagesse alimentaire. Attention, là aussi à ne pas avoir de carences : aucun « régime », quel qu’il soit, n’est inoffensif. Bien sûr, de grands champions de tennis estiment être plus performants depuis qu’ils évitent le gluten. Il ne faut surtout pas oublier qu’ils sont suivis par un médecin et qu’ils ne seront jamais en situation de carence. Faites comme eux !

PRATIQUE

L’association française des intolérants au gluten organise des stages d’éducation nutritionnelle pour les enfants, les adolescents et les adultes, ainsi que des ateliers cuisine réservés à ses adhérents. On y apprend l’art de faire des pâtes à pains, des pâtes à tartes, et avec des produits strictement sans gluten.

2015-05-24_180439

AFDIAG

¦ UN LOGO Ce logo garantit un produit dont la teneur en gluten résiduel ne peut dépasser20mg/kg. Il ne peut être utilisé par les industriels et les distributeurs qu’après signature d’un Contrat de licence pour l’utilisation de marque et de dessin.

Association française des Intolérants au gluten

 15, rue d’Hauteville – 75010 Paris Tél.: 0156 08 0822

Mèl.= afdiag@gmail.com :

http://www.afdiag.fr

 

Idées reçues, vraies… ou fausses sur Le Gluten

PRÉVENTION. La maladie cœliaque, qui rend le patient intolérant au gluten, peut avoir de graves conséquences. Heureusement, les personnes qui supportent mal la protéine ne sont pas forcément en danger.

2015-05-24_090040

BIEN SÛR SI ON SOUFFRE… C’EST LA SEULE SOLUTION POUR RETROUVER LA SANTÉ et éviter parfois de très graves complications, ainsi que le souligne le professeur Cellier (page c). De même en cas d’hyper-sensibilité alimentaire, on se sentira beaucoup mieux en réduisant l’apport de gluten. On trouve désormais presque partout des «produits sans», soit dans les grandes surfaces d’alimentation, soit dans les magasins « bio ». L’un comme l’autre disposent de rayons «gluten free» où sont proposés la plupart du temps tous les ingrédients sans gluten permettant de continuer à cuisiner agréablement, soit des plats préparés garantis sans la fâcheuse protéine. Voici quelques affirmations, vraies ou fausses, pour en savoir un peu plus sur le gluten.

On peut se passer de gluten.

VRAI :  Pour ceux, l’immense majorité, qui ne sont ni intolérants, ni hyper-sensibles, ni allergiques, est-il possible de se priver de cette protéine agréable, celle-là même qui donne sa souplesse aux produits de boulangerie et de pâtisserie ? Comme le fait remarquer une diététicienne : « Si ces patients anti-gluten affirment se sentir mieux, pourquoi les priver de leur satisfaction ? L’essentiel est qu’ils sachent s’alimenter correctement en composant avec les céréales sans gluten comme le riz, le quinoa, le fonio, et le millet par exemple».

Le sans gluten améliore les performances sportives.

VRAI : selon certains médecins..Des Sportifs ont choisi de ne plus manger de gluten. Jo-Wilfried Tsonga a fait savoir qu’il l’avait retiré de ses repas comme l’avait fait avant lui Novak Djokovic. L’un et l’autre s’en trouvent fort bien. Les médecins du sport estiment souvent qu’une alimentation pauvre en gluten augmente les moyens de défenses immunitaires, aide à lutter contre les allergies, et surtout optimise la digestion : moins de ballonnements, digestion plus rapide, moins de soucis digestifs pendant l’effort. Le plus intéressant dans la démarche est justement que cette préoccupation du «bien se nourrir » soit valable pour nous tous : un sportif qui s’intéresse à une alimentation sans gluten est déjà un sportif qui réfléchit à son alimentation et donc qui mangera plus de légumes, de fruits, et… moins de pâtes et de pizzas.

Gastronomie et maladie cœliaque sont incompatibles.

FAUX :  La maladie cœliaque ne doit priver personne des plaisirs de la table. De nouvelles recettes sont publiées régulièrement et il existe des livres de cuisine consacrés au sans gluten. Par exemple : mousse de cappuccino et sucette de muesli, crème au matcha vanille et son topping muesli-framboise, club sandwich graines épinard et chèvre, salade de fusilli au sarrasin, pesto, tomates et pignons de pin, tartines du soleil à la tomate, tapenade, parmesan et basilic, le burger parisien, cheesecake vanille et pavot, tarte kiwi-mangue et noix de coco (sur le site Gerblé). Des restaurateurs ont relevé le défi : velouté de butternut relevé de pousses de réglisse, gambas poêlées sur une crème de chèvre, betteraves et pommes acidulées, agneau de lait mariné aux épices avec légumes étuvés au yuzu. Pour ces chefs d’un nouveau genre, les farines (riz, châtaigne, quinoa, sarrasin…) et les ingrédients (agar-agar, arrow-root…) remplacent la farine de blé, si pratique et… si riche en gluten.

Les produits de substitution nombreux et… remboursables

clip_image002

Le Docteur Georgine Tixier, responsable scientifique indique un certain nombre de produits de substitution : riz, pomme de terre, tapioca, soja, pois chiches, sarrasin, quinoa, amarante, millet, sorgho, teff, fonio, maïs. Il s’agit de varier les plaisirs.

¦         Elle attire l’attention sur la nouvelle réglementation mise en place en Europe pour lés aliments sans gluten (règlement UE 828/2014 du 30 juillet 2014). Ce texte définit les catégories de denrées alimentaires pouvant revendiquer la mention «sans gluten» (< 20 mg de gluten/kg).

¦         Enfin, le Dr Tixier rappelle que certains produits peuvent donner lieu à un remboursement partiel il s’agit des farines, des pains, des pâtes et des biscuits sans gluten possédant une vignette spécifique. Ce sont les seuls produits remboursés partiellement pouvant être vendus hors du circuit pharmaceutique. Pour en bénéficier, il faut avoir fait l’objet d’un diagnostic sérieux (biopsie de l’intestin grêle montrant l’atrophie villositaire) et posséder une ordonnance du médecin traitant. Après accord préalable de la Caisse d’Assurance Maladie le remboursement se fait selon une base de remboursement précise (voir le guide édité par l’AFDlAG). Les modalités en sont identiques, quels que soient les circuits de distribution (grandes surfaces, magasins spécialisés, pharmacies…).

« Une maladie dont le traitement repose d’abord sur le patient »

2015-05-24_182053

Le Professeur Christophe Cellier est chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital européen Georges Pompidou. Pour lui il convient de faire un diagnostic très précis pour éviter tout risque de confusion. La maladie cœliaque est actuellement trop rarement diagnostiquée mais bien traitée… par les patients eux-mêmes. Il le faut car les complications peuvent être extrêmement graves.

On parle de plus en plus de l’Intolérance au gluten. Pourquoi ?

« C’est le paradoxe de la maladie cœliaque : il y a 20 ans, on estimait qu’elle était rare, or elle touche 1 % de la population et seulement un cinquième des malades sont diagnostiqués. Dans le même temps, la part des céréales dans l’alimentation, à commencer par le pain, a baissé. On devrait donc rencontrer moins de cas or c’est le contraire qui se produit. Parmi les raisons il y a certainement un meilleur dépistage, de meilleurs outils, en particulier des analyses du sang très précises. Il y a peut-être aussi même s’il faut être prudent,

les changements de l’alimentation : ce que nous mangeons est de plus en plus « propre » ce qui pourrait entraîner une moindre défense de l’organisme. Autre hypothèse sur laquelle il faut être également prudent, les céréales d’aujourd’hui, permettant des rendements que l’on ne connaissait pas il y a trente ans, ne sont pas exactement identiques à celles que consommaient nos parents. Il faut cependant relativiser : il y a la maladie cœliaque elle-même avec des risques de complications sur lesquelles je reviendrai et par ailleurs l’hyper-sensibilité au gluten, plus fréquente : 5 à 6 % de la population au moins. Aucune trace d’anticorps spécifique dans le sang mais de vraies douleurs abdominales. Dès que ces malades suivent un régime plus pauvre en gluten, ils vont mieux. De même pour l’allergie, brutale, soudaine, potentiellement grave mais dont l’origine n’a rien à voir avec la maladie cœliaque. »

Quelles sont les pistes d’amélioration dans le traitement ?

« Les spécialistes dans le monde entier travaillent sur plusieurs pistes : d’une part une molécule qui protégerait la paroi intestinale d’autre part une vaccination pour éviter les formes graves pouvant évoluer vers la formation de lymphomes (cancers). Le meilleur traitement actuel, c’est celui du patient qui après un diagnostic certain se prend en charge. Il est beaucoup plus facile aujourd’hui de suivre un tel régime qu’il y a vingt ou trente ans. Les produits sont beaucoup plus répandus, on en trouve en grandes surfaces, les prix ont baissé, il y a des aides spécifiques, les fabricants ont appris à éviter le gluten dans de nombreuses préparations. »

« Manger sans gluten a changé ma vie »NOVAK DJOKOVIC

2015-05-24_182338

Diagnostiqué intolérant au gluten, le champion de tennis Novak Djokovic a adopté une alimentation sans gluten. Son régime l’a aidé à se sentir mieux dans son corps et à améliorer ses performances sportives.

Novak Djokovic, vous dites que l’alimentation a changé votre vie ?

  1. Oui : jusqu’en 2010, mes problèmes de santé m’empêchaient de me hisser au plus haut niveau. Je souffrais d’asthme et de malaises à répétition. Un nutritionniste, me voyant à la télévision sombrer physiquement et mentalement lors d’un match, a compris que ma déroute provenait en partie de mon alimentation. Quand je l’ai rencontré quelques mois plus tard, il m’a diagnostiqué intolérant au gluten. Il m’a donc recommandé de modifier mon alimentation, et cela a tout changé, bien au-delà de mes espérances.

Qu’est-ce qui a changé ?

  1. Avant, je me sentais fatigué. Je dormais mal, j’avais la sensation d’étouffer. Il m’arrivait de manquer de souffle en plein match. Ma poitrine était comprimée et mes jambes lourdes. Au bout de seulement une semaine d’alimentation sans gluten, je me suis senti plus léger, plus dynamique. Un an et demi après l’adoption de mon nouveau régime, j’étais devenu un homme neuf.

Qu’avez-vous envie de transmettre ?

  1. Chacun de nous est différent et a des besoins spécifiques. Je suis convaincu qu’il est essentiel de bien écouter son corps afin de comprendre ce dont il a besoin. Il est important de choisir des aliments bien acceptés par l’organisme pour atteindre un bon équilibre physique et mental. Il n’y a pas de recette miracle et je suis contre les diktats. À chacun de se découvrir et de résoudre son équation personnelle.

Un an de partenariat avec Gerblé : toujours content ?

  1. Oui, c’est une marque et des produits que je connais et consomme depuis la découverte de mon intolérance. Gerblé est une marque qui a pour objectif de proposer des réponses adaptées aux besoins de chacun… Nous partageons les mêmes valeurs et restons donc partenaires !

«J’ai appris à cuisiner sans gluten»

2015-05-24_095221

Pauline : « Une bonne organisation

permet de vivre presque normalement ».

TÉMOIGNAGE. Pauline Escande avait 11 ans lorsqu’on lui a diagnostiqué une maladie cœliaque. Une déficience générale avait stoppé sa croissance.

A L’EPOQUE, UNE AMIE DES PARENTS DE PAULINE LEUR A CONSEILLÉ DE CONSULTER UN MÉDECIN plus au fait de cette pathologie. Des examens poussés (analyse de sang puis endoscopie) ont prouvé que Pauline souffrait bien d’une intolérance au gluten. Son régime alimentaire a été aussitôt adapté et dix-huit mois plus tard, sa croissance reprenait.

Seulement en pharmacie

« Franchement, à l’époque, ce n’était pas terrible de suivre un régime. Il y avait certes des farines mais c’est la qualité et la disponibilité des pains et biscuits qui faisaient défaut. Impossible également d’acheter des plats cuisinés. Ils contenaient tous du gluten. Les restaurateurs ignoraient tout de cette intolérance. Les seuls produits acceptables se trouvaient en pharmacie. Un vrai parcours du combattant. » Petit à petit les problèmes se sont aplanis. « On apprend très vite à faire la différence entre les restaurateurs qui cuisinent eux-mêmes et ceux qui réchauffent des plats tout faits. On sait aussi qu’il faut manger sans sauce, c’est plus prudent. On découvre les charmes des viandes simplement grillées, avec des haricots verts. Il faut surtout éviter la psychose même lorsqu’on part à l’étranger, dans des régions qui ignorent tout de cette intolérance. Il suffit de penser à emporter tous les produits sans gluten qui seront nécessaires. »

Nombreux essais en cuisine

« Par ailleurs, j’ai appris à « cuisiner sans » ce qui a nécessité de nombreux essais parce que la farine de blé, c’est tellement plus pratique au départ. On s’y fait et il y a de plus en plus de recettes adaptées, sur internet et dans les magazines, et de produits correspondant à ma pathologie. J’ai depuis quelques années la chance d’être à Paris où on trouve absolument tout, comme dans la plupart des grandes villes. Ailleurs, il faut chercher une pâtisserie ou une boulangerie dédiée au sans gluten. Il y a en effet de la farine partout dans une pâtisserie avec des risques de contaminations croisées.»

Dans un autre domaine, comme Pauline sait que la maladie est transmissible elle fera des tests lorsqu’elle aura un enfant. Des analyses ont été pratiquées sur ses frères et sœurs qui se sont révélés non-intolérants. Par sécurité, même si tout est rentré dans l’ordre depuis longtemps, Pauline se soumet tous les deux ans à un prélèvement sanguin. « À part ça, je mène l’existence normale d’une jeune femme normale. »

POUR EN SAVOIR PLUS

Premier site sur lequel se rendre, celui de l’AFDlAG (association française des intolérants au gluten) afdiag@gmail.com On y trouve les dates des colloques, des conférences, des ateliers mais aussi des conseils : « recettes sans gluten », « voyager sans gluten », « manger à l’extérieur », « À l’école », « faire ses courses »…

¦       Beaucoup de livres sur le sujet mais celui de Valérie Cupillard, « Cuisinez gourmand, sans gluten, sans lait, sans œufs » (Prat Editions, 2012) est incontournable

¦       L’application gratuite « Gluten Free Restaurant Cards » explique dans la langue locale que le porteur du téléphone est intolérant au gluten et détaille les caractéristiques de la maladie cœliaque. À présenter dans chaque lieu à l’étranger où vous envisagez de manger.

¦       Vous souhaitez trouver un restaurant « gluten free »

à Paris, Lille ou Montpellier, le site sortlrsansgluten.com est

fait pour vous. On y trouve aussi une sélection de livres et de produit sans gluten, une boutique, des liens, etc.

 

LE PARISIEN – CAHIER SPÉCIAL

24 mai 2015

C’EST JUSTE UN ROBOT !!   Leave a comment

Elle est belle! Elle sourit et sait reconnaître les gens! C’est juste un robot!

ZOHRA 2 MAI 2015 0
Elle est belle! Elle sourit et sait reconnaître les gens! C’est juste un robot!

Cette femme est très belle.

Elle sourit, fait des clins d’œil et fait la grimace.

C’est un robot des plus élaborés et elle est un peu plus que cela!

Conçue par le professeur et roboticien Japonais Hiroshi Ishiguro avec l’aide de son équipe, cette humanoïde appelée « Yangyang »est très intelligente.

Avec un physique agréable, ce robot sait reconnaître les gens qu’il rencontre.

Il peut donner leur âge. Il sait si c’est un homme ou une femme. Il peut se souvenir des personnes rencontrées. Bref, c’est un vrai robot des plus impressionnants.

En plus il a un agréable physique.

Si vous rencontrez cette femme dans la rue, vous serez incapable de dire que ce n’est là qu’un tas de ferrailles!

Regardez comme elle est réelle!


2015-05-03_071946


Il faut dire qu’elle est merveilleusement bien travaillée. A la voir ainsi avec son double qui est une vraie femme on a l’impression de voir une autre femme.

Des jumelles et non une femme et un robot!

Admirez-la encore une fois avec ces deux photos.

Regardez comme elle est belle

a q

Incroyable talent, surtout pour l’expression du visage.

Cet humanoïde  risque de plaire à pas mal de gens.

L’avenir est des plus prometteurs pour la société qui l’a fabriqué!

Publié 6 mai 2015 par micdec dans Arts Visuels, Divers, Divertissement, Ordinateurs et Internet, Philosophie

Tag(s) associé(s) : , ,